Assoiffés de Wajdi Mouawad

Le 17 janvier 2017

Fragments d’adolescence

Boon, spécialiste en médecine légale, examine les corps des défunts pour mieux fouiller dans le passé et élucider des décès qui semblent suspects. Un jour, au beau milieu d'une enquête, sa propre adolescence surgit et lui saute au visage. Des figures réapparaissent : un grand frère fugueur, son camarade Murdoch, un jeune homme tourmenté à la langue bien pendue, et une lycéenne mutique qui s'enferme dans sa chambre. Des émotions reviennent en trombe : la frustration d'être incompris, la colère contre les adultes, l'audace d'écrire ses rêves. L'auteur et metteur en scène canadien Wajdi Mouawad traite ici de la jeunesse et de la mémoire. Deux sujets de prédilection de cet artiste phare de la création théâtrale contemporaine, traduit en une vingtaine de langues et nouveau directeur du Théâtre national de la Colline, à Paris. Le marionnettiste Brice Coupey choisit d'interroger la construction de soi à l'âge où l'on se cherche : c'est par le regard d'autrui que nous devenons nous-mêmes. Sur le plateau, les trois interprètes donnent corps à la jeunesse passée grâce à la vidéo, à la marionnette, au théâtre de papier et d'objets. Petit à petit, les fragments éclatés des événements se recomposent pour faire entendre ce texte en forme de puzzle, véritable autopsie d'une adolescence. Au fait, ces jeunes qui tâtonnent pour trouver leur place d'adulte, de quoi ont-ils soif ? De vérité et de beauté.

-

Publié le 3 janvier 2017 par Le Mouffetard

Le Mouffetard

73 Rue Mouffetard

75005 Paris