Lecture du week-end : Delacroix/Sand

Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un livre de notre maison.

Cette semaine, nous vous présentons un ouvrage qui a été publié en ce début d’année par TriArtis : Delacroix/Sand, l’amitié en clair-obscur, écrit par Claudine Vincent & Séverine Vincent dans notre collectioScènes intempestives.

Une correspondance qui durera plus de 30 ans et s’achèvera avec la mort du peintre.

 

LE LIVRE

1834. Eugène DELACROIX reçoit commande d’un portrait de George SAND. Le peintre et l’écrivain ne se connaissent pas. Rendez-vous est pris. Mais le modèle fait faux bond à la première séance de pose : elle est en proie aux effets d’une violente rupture d’avec son amant du moment, Alfred de Musset. Qu’importe ! Ce rendez-vous manqué sera la genèse d’une amitié amoureuse intense, qui durera près de 30 ans, nourrie par une correspondance qui livre certains de leurs secrets.

Si l’Artiste n’est pas insensible aux charmes d’une Aurore Dupin, c’est bien à l’écrivain de son cœur qu’il dévoile son âme. Ses enchantements, ses convictions, et sa relation magique avec les couleurs, celles de ses peintures, celles de sa vie. Celles de son génie.

Création au Festival de la Correspondance de Grignan, le 5 juillet 2008.
Avec Elsa Zylberstein et Thierry Frémont, mis en scène par Caroline Huppert.

L’AUTEUR

Après avoir découvert le théâtre très jeune au cours d’un spectacle d’école primaire, après avoir tenté l’écriture avec des poèmes naïfs mais sincères au collège, puis écrit « sérieusement » des chansons pour divers chanteurs (Michel Delpech, Isabelle Aubret, Juliette Gréco, entre autres…), Claudine Vincent prend des cours d’art dramatique avec Mary Marquet, Maurice Escande et Béatrix Dussane, puis entre au Conservatoire d’art dramatique de Paris. C’est alors qu’elle abandonne ses ambitions de comédienne pour se consacrer à ses enfants.

Elle a mis en scène pour TriArtis le spectacle Ça s’appelle aimer de Brigitte Joseph-Jeanneney avec Adrien Biry-Vicente, Angelina Murta, Patrice Revaux, Florian Spitzer.

 

Formée au Studio 34, elle commence par participer en tant que comédienne à une quinzaine de spectacles classiques au sein de la troupe de Francis Perrin au Théâtre Montansier de Versailles (1995-1998), avant de fonder la Compagnie L’égale à égaux avec certains membres de la troupe du Montansier (cie en résidence à Louveciennes et soutenue par le Conseil Général des Yvelines (78)). Création d’une dizaine de spectacles de 2000 à 2008, notamment La Ronde, Le Barbier de Séville, On ne badine pas avec l’amour, La Nuit et le moment, La Mère confidente et La Mégère apprivoisée.

EXTRAIT

Nohant, ce 19 juin

Cher grand artiste,

Pensez-vous que ces petits inconvénients vont me brouiller d’avec vous ? Ce serait se brouiller pour bien peu de chose s’il en était ainsi. En définitive, je n’y suis pour rien ! Il n’y a qu’une vérité dans l’art, le beau ; qu’une vérité dans la morale, le bien ; qu’une vérité dans la politique, le juste. J’ai effectivement accepté d’accorder des séances de poses au graveur et c’est moi qui ai souhaité que Calamatta « corrige » l’air d’hébétude que vous me prêtez. Certes, ce graveur est trop intégriste, c’est vrai, je le reconnais, si cela peut constituer un mea-culpa pour prévenir vos ressentiments.

Votre toujours admirative Georg

 

Publié le 10 mai 2019 par Editions TriArtis

Editions TriArtis

19 rue Pascal

75005 Paris

Les Gobelins

0951749629

Ouvert aujourd'hui : 11:00 - 18:00


Editions TriArtis
19 rue Pascal 75005, Paris
Les Gobelins