Lecture : « Réveillon chez les Boulgakov »

Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un livre de notre maison.

Cette semaine, nous vous présentons un ouvrage qui vient d’être publié chez TriArtis : Réveillon chez les Boulgakov de Olga Medvedkova dans notre collection Collection Récit Fiction.

La vie difficile de l’auteur du Maître et de Marguerite au temps du stalinisme.

LE LIVRE

Mikhaïl Boulgakov est aujourd’hui, sans conteste, le plus grand écrivain russe de la première moitié du XXe siècle. Cette gloire internationale ne doit pas faire oublier qu’il ne put, de son vivant, presque rien publier de ses œuvres ni montrer sur scène ses productions théâtrales. Réveillon chez les Boulgakov nous fait pénétrer dans l’intimité de l’écrivain, de sa femme Elena et de leurs amis qui survivent (mais pour combien de temps encore ?) à la terreur stalinienne. Ce moment, le début de 1939, est décisif dans la carrière de Boulgakov, puisqu’il a entrepris un ouvrage qui, cette fois-ci, devrait recueillir l’assentiment du puissant maître du Kremlin. Mais, est-ce si sûr ? L’irréductible Boulgakov, un des rares hommes libres dans ces temps de servitude, de lâcheté et de flagornerie, saura-t-il courber son génie ? Quelle place un véritable créateur peut-il trouver face à un pouvoir totalitaire ?

Olga Medvedkova, faisant revivre ce brillant milieu de l’intelligentsia moscovite, nous propose au-delà d’une plongée dans le temps, un voyage plus profond, au cœur de l’œuvre de Boulgakov, analysé de manière nouvelle, à la façon de son auteur qui se définissait lui-même comme mystique et satirique.

Ce texte est un « récit véridique », une fiction où tout est vrai. Les mots sont exhumés des archives : leur diablerie dépasse même les inventions de l’auteur du Maître et Marguerite. Ce récit drôle, émouvant, effrayant, qui rappelle des faits que certains sont peut-être soucieux d’oublier aujourd’hui, parle du courage du vrai créateur, de l’intransigeance de la création et, plus largement, de la liberté de l’homme face à son temps et son destin.

L’AUTEURE

Née à Moscou et diplômée de l’Université Lomonossov, elle est docteur en histoire et civilisation de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) où elle a croisé la crème des intellectuels français. Habilitée à diriger les recherches à la Sorbonne – Université de Paris IV, elle a été l’une des premières pensionnaires de l’Institut National d’Histoire de l’Art.

Actuellement chercheur au CNRS, elle a publié de nombreux ouvrages et articles consacrés à l’art russe, et à l’histoire et à la théorie de l’art et de l’architecture.

Publié le 29 avril 2021 par Editions TriArtis

Editions TriArtis

19 rue Pascal

75005 Paris

Les Gobelins

0951749629

Ouvert aujourd'hui : 11:00 - 18:00

Editions TriArtis
19 rue Pascal 75005, Paris
Les Gobelins