Louise Bertin

C’est à une compositrice trop méconnue du XIXe siècle et à son extraordinaire opéra La Esmeralda que nous souhaitons rendre hommage cette semaine. Née le 15 février 1805, Louise Bertin est en effet décédée le 26 avril 1877.

Amie de Victor Hugo, Louise demande au poète d’écrire un livret de son roman Notre-Dame de Paris pour l’opéra qu’elle souhaite composer. Hugo accepte. L’opéra est créé le 14 novembre 1836 et chanté par les grands artistes de l’époque : la cantatrice soprano Cornélie Falcon dans le rôle d’Esmeralda (soprano), le ténor Alfred Nourrit dans le rôle de Phoebus, le ténor Eugène Massol dans le rôle de Quasimodo, et la basse Nicholas Prosper Levasseur dans le rôle de Frollo.

L’opéra est un scandale retentissant et ne tient la scène que 6 représentations. En cause : le refus par la censure de voir sur scène un prêtre amoureux et assassin – raison pour laquelle l’opéra fut finalement intitulé La Esmeralda au lieu de Notre-Dame de Paris – et la misogynie de l’époque : « ce n’est point du tout de la musique de femme du monde : elle a au contraire quelque chose de viril, qu’on ne trouve pas dans les productions édulcorées de tant d’autres… ».
« Cette pièce trop applaudie et trop sifflée a fait sortir le public de l’opéra de ses convenances accoutumées » (Le Figaro, 23 novembre 1836).

 

EN SAVOIR PLUS

Publié le 25 avril 2019 par Soracha

Soracha

Au coeur du 5e

Censier-Daubenton

0674512751

Ouvert aujourd'hui : 00:00 - 00:00


Soracha
Au coeur du 5e ,
Censier-Daubenton