Hommage à Eugène Viollet-le-Duc

Né le 27 janvier 1814, Eugène Viollet-le-Duc est une personnalité étonnante, un bourreau de travail qui nous a laissé une œuvre immense, à la fois écrite, graphique et bien sûr construite. L’homme est d’abord un dessinateur : « voir, c’est savoir. Dessiner, c’est bien voir » dit-il.

Passionné par la nature, il commence par étudier la zoologie et la géologie et voue un culte au massif du Mont-Blanc qu’il parcourt inlassablement et envisage même de restaurer ! « Je te dirai seulement que les montagnes, les forêts, les cascades, les nuages, les orages me tourbillonnent dans le cerveau » écrit-il à sa mère en 1831.

Fasciné par le Moyen Âge, il devient architecte – il construit sa propre maison que l’on peut voir encore aujourd’hui au 68 rue de Condorcet en 4 mois ! – , restaurateur de cathédrales – la flèche de Notre-Dame partie en fumée en avril dernier -, voire bâtisseur avec le Château de Pierrefonds qu’il fait complètement reconstruire.

« La bête est usée ». « Vieux cheval, je sais bien que je mourrai sous le harnais, mais au fond cela m’est bien égal, et il y a longtemps que je considère la mort comme le seul et vrai repos » écrit-il à sa femme. Le 17 septembre 1879, Eugène Viollet-le-Duc s’endort définitivement.

Et si vous suiviez sa trace ce week-end ?

Publié le 19 septembre 2019 par Soracha

Soracha

Au coeur du 5e

Censier-Daubenton

0674512751

Ouvert aujourd'hui : 00:00 - 00:00


Soracha
Au coeur du 5e ,
Censier-Daubenton