Lecture du weekend

Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un livre de notre maison

 

Cette semaine, j’ai choisi de vous faire découvrir un joli livre d’histoire et un destin de femme. Marie-Antoinette d’après sa correspondance, adaptation d’Evelyne Lever, collection Scènes intempestives.

http://www.triartis.fr/SI_Marie_Antoinette.php

 

LE LIVRE – La correspondance de Marie-Antoinette, miroir d’un destin bien singulier, est une incursion au cœur de la monarchie et de la tourmente révolutionnaire.

Le caractère frivole de la jeune reine transparaît dans les premiers courriers. Mais de lettre en lettre, on assiste à l’évolution d’une personnalité toute humaine qui, confrontée à la grande histoire, passe de l’insouciance à la conscience de sa fonction, de l’inaction politique à la tentative d’influence, et oscille de l’espoir à la peur, jusqu’à la fin annoncée, exprimée dans le déchirant billet du 16 octobre 1793 : « C’est à vous ma sœur que j’écris pour la dernière fois; je viens d’être condamnée, non pas à une mort honteuse, elle ne l’est que pour les criminels, mais à aller rejoindre votre frère, comme lui innocente, j’espère montrer la même fermeté que lui dans ces derniers moments…« 

 

L’ADAPTATRICEChercheur au CNRS et passionnée du XVIIIe siècle, Evelyne Lever est la spécialiste incontestée de Marie-Antoinette. Elle a dirigé l’édition complète de la correspondance de la reine et lui a consacré plusieurs ouvrages. Elle a par ailleurs conseillé Sofia Coppola dans la préparation de son film Marie-Antoinette (2006).
Evelyne Lever est intervenue plusieurs fois dans le cadre de l’émission Secrets d’Histoire sur France 2. Avec son époux, Maurice Lever, elle a également publié un ouvrage sur l’énigme que fut le chevalier d’Eon. Enfin, elle est critique de livres d’histoire pour le Figaro Madame.

 

EXTRAIT – « Je me croyais si sûre de ma naissance, de mon rang, que j’ai fait mille imprécations contre moi, que j’ai prié le ciel de me punir si jamais j’étais assez faible pour préférer le bonheur à mon devoir. Mais j’ai toujours devant les miens ces yeux où l’amour se peint et dont le feu me pénètre. Je sens cette main qui presse doucement la mienne. J’entends le son de cette voix aux accents qui me plaisent tant.
Quel rang, quel état est au-dessus du bonheur ?
« 

 

LA PRESSE – Ce texte, écrit à partir de la vraie correspondance de Marie-Antoinette, éclaire la personnalité de la dernière reine de France, nous introduit dans son intimité et nous révèle par quel cheminement cette princesse, d’abord sentimentale et frivole, dépourvue d’expérience, manipulée par sa famille autrichienne, se jettera, à l’aube de la révolution, dans l’action politique et tentera désespérement de sauver la monarchie française… Une manière unique de comprendre, dans toute sa complexité, le destin singulier de cette femme, avec en toile de fond une époque chaotique.

 

AVIS DE LECTEURSEn bref : Un petit trésor pour les férus d’Histoire ou pour les collégiens, lycéens et étudiants en Histoire. On y retrouve tous les personnages emblématiques de l’époque, ainsi que les évènements majeurs de la Révolution qui aboutirent à la mise à mort de Marie-Antoinette  le 16 octobre 1793. (SEcriture sur Babelio)

[Ce livre nous montre que], quoi que reine, Marie-Antoinette n’en est pas moins une femme avec son lot de sentiments, fragilité et tourments. […] La fin est très touchante. […] Par ailleurs, j’aime beaucoup ce livre en tant qu’objet, notamment la couverture et sa couleur. (Jemlyre sur Babelio)

Publié le 6 avril 2018 par Editions TriArtis

Editions TriArtis

19 rue Pascal

75005 Paris

Les Gobelins

0951749629

Ouvert aujourd'hui : 11:00 - 18:00


Editions TriArtis
19 rue Pascal 75005, Paris
Les Gobelins