Lecture du weekend

Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un livre de notre maison

 

Voici le premier livre publié par les Editions TriArtis, qui nous a pris 1 an… (bon moi, je n’étais pas encore là !) A la folie… pas du tout, collection Correspondances Intempestives.

http://triartis.fr/livre-1-A_la_folie_pas_du_tout_L_Amour_l_amitie.html

 

LE LIVRE – Comment des académiciens, des journalistes, des artistes, des universitaires d’aujourd’hui peuvent-ils se retrouver, l’espace d’un échange épistolaire, amants ou maîtresses, parents, amis ou ennemis d’illustres auteurs disparus, depuis parfois plusieurs siècles ?

Des lettres d’écrivains français disparus sont détournées vers des auteurs contemporains. Que se passe-il ?

Voilà Florence Delay fils de Racine, très impressionné par Papa. Harry Mathews se prend pour la gouvernante d’un ami peu séduisant de Mallarmé. Philippe Delerm aime profondément son Jules Renard mais lui envoie un joli coup de patte (de velours). Ariane Massenet, dans la peau de la Pompadour se révèle une garce très convaincante. Quelle est la véritable relation entre Maupassant et Hürli-Collins ? Jean-Claude Carrière fait sûrement regretter à la remarquable Marie du Deffand d’avoir manqué cette amitié dans la vie en vraie. Connaissez-vous l’amitié entre Colette et Anne Sylvestre ? Saviez-vous qu’Ariane Massenet pouvait être une garce, et Marie Chaix plus émouvante qu’Anna de Noailles ?

De même Apollinaire, Arbouville, Dumas, Jouhandeau, Labiche, Malherbe, Nerval, Restif de la Bretone, Rousseau, Saint-Saëns, Scudéry, Sévigné et Staël n’ont rien à perdre dans l’imaginaire intempestif de Robert Ménard, d’Yves Navarre, de Dominique Fernandez, de Rémo Forlani, de Françoise Dorin, d’Irène Frain, de Jean-Pierre Thomas, de Pierre-Alexandre Murena, de Marie-Catherine Girod, de Léa Verdy, de Didier Decoin et de Nancy Huston.

 

LES AUTEURS –

 

LA PRESSE – Le résultat est assez stupéfiant ! Pas facile de se colleter avec d’aussi grands stylistes. Plusieurs auteurs contemporains ont décidé de répondre « à la manière de », d’autres pas. On appréciera les réponses savoureuses de Sylvie Germain à Apollinaire, de Remo Forlam à Eugène Labiche, d’Ariane Massenet à Jean-Henry de Latude, d’Irène Fram à Gérard de Nerval, d’Anne Sylvestre à Colette, ou encore, de Léa Verdy (lauréate du concours général de philo en 2007) à Madeleine de Scudéry. Un savoureux moment de détente. (RENAUD CZARNES – LES ECHOS)

L’intimité et la spontanéité de la lettre sont profondément touchantes. Ces plumes de notre temps, professionnelles ou non, issues de la littérature, du cinéma, de la musique, ont en commun sans doute une sensibilité à fleur de peau, un amour de l’humain et de ses langages du cœur. Certains sont très célèbres, d’autres le sont moins, mais tous ont livré à leur tour un peu d’eux-mêmes à travers leurs réponses. Même s’il s’agit d’une sorte d’exercice d’école, même s’ils jouent et incarnent plus ou moins un personnage, ils se mettent eux-mêmes en jeu. Leur tendresse, leur humour ou leurs colères parfois révèlent sans doute plus qu’ils ne le supposent ! (LE JOURNAL DE L’INSTITUT)

 

AVIS DE LECTEUR – C’est un livre étonnant d’originalité et un succulent divertissement littéraire (rien à voir avec un essai): Racine, Sévigné, Dumas ou Nerval se retrouvent correspondre avec Philippe Delerm, Marie Laforet, Didier Decoin, Florence Delay, etc. Ils sont, le temps d’une correspondance, amants, amies,père etc, à travers les siècles! Une gourmandise de lecture. Bravo à tous ! (Lu sur Fnac)

Publié le 2 mars 2018 par Editions TriArtis

Editions TriArtis

19 rue Pascal

75005 Paris

Les Gobelins

0951749629

Ouvert aujourd'hui : 11:00 - 18:00

Editions TriArtis
19 rue Pascal 75005, Paris
Les Gobelins